Un virus informatique peut avoir des conséquences bien réelles sur la vie d’une personne

L’US Food and Drug Administration (FDA) a effectué un rappel très sérieux pour qu’un peu moins de 500000 patients, se rendent le plus rapidement possible vers un hôpital afin de réaliser une mise à jour du logiciel qui gère leur pacemaker, après avoir localisé une faille de sécurité, qui pourrait permettre à de cruels hackers de modifier la fréquence cardiaque ou de stopper l’appareil à distance.

500.000 patients invités à effectuer une mise à jour vitale

Pour le moment, pas d’inquiétude, personne n’exploite cette faille, mais mieux vaut prévenir, que guérir. Tous les Pacemaker ne sont pas concernés, il s’agit de ceux provenant du groupe St Jude Medical (groupe Abbott). Les responsables de ce fournisseur ont expliqué : « il n’y [avait] eu aucun signalement d’accès non autorisé sur aucun appareil implanté sur les patients », ajoutant pour rassurer au maximum les patients « d’après un avis publié par le département américain de la Sécurité intérieure, compromettre la sécurité de ces appareils nécessiterait un ensemble de circonstances très complexe à réunir ».

La mise à jour nécessite que les patients se rendent à l’hôpital, elle corrigera cette vulnérabilité mais également une autre au passage, qui permettait d’obtenir toutes les données personnelles du patient… non chiffrées évidemment !

Voilà une information qui ne rassurera pas les propriétaires de pacemaker, d’autant qu’une étude très récente a fait un constat accablant et relativement inquiétant. Sur quatre marques de Pacemaker répandues, ce ne sont pas moins de 8600 vulnérabilités qui auraient été découvertes par le spécialiste de la sécurité WhiteScope. Des chiffres qui ne se limitent pas aux pacemakers, mais qui englobent également tous les composants et logiciels tiers permettant ayant trait à leur bon fonctionnement.

 

 

Source Begeek

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Continuer à utiliser ce site sans changer les paramètres de cookies ou cliquer sur "J'accepte" ci-dessous, revient à consentir à l'utilisation des cookies sur ce site.

Close