En Ecosse, un hôpital traite les personnes accros aux cryptomonnaies

Bitcoin, Etherum, Ripple ou encore Nem : les cryptomonnaies sont de plus en plus nombreuses. Comme pour les paris, ces monnaies virtuelles peuvent entraîner une dépendance comportementale à force de suivre la fluctuation des prix, minute par minute. 

Pour aider les gens à s’en sortir, l’hôpital Castle Craig en Ecosse propose divers traitements pour les « crypto-dépendants » afin qu’ils fassent face aux problèmes liés à ces monnaies.

La crypto-dépendance, ça existe !

Un thérapeute de l’hôpital, Chris Burn a ainsi expliqué à Sky News que « le marché des cryptomonnaies fluctuant et à haut risque attire les joueurs compulsifs. Cela procure de l’excitation et leur permet de s’échapper de la réalité. »

Même si aucun chiffre officiel sur le nombre de « crypto-dépendants » n’est communiqué, il y a environ 13 milliards d’individus dans le monde qui ont investi dans ces monnaies. On connaît un cas d’investisseur en Bitcoin qui a pris sa propre maison comme « garantie de prêt » pour pouvoir continuer ses activités. Une action qui laisse penser qu’une certaine dépendance aux jeux est bien existante.

L’hôpital Castle Craig propose même un Guide de la crypto-dépendance en anglais, permettant de savoir si vous avez un problème avec la cryptomonnaie, et où trouver de l’aide si c’est le cas.

Une thérapie basée sur des techniques de dépendance aux jeux de hasard

Certains traitements seront ainsi dirigés par Tony Marini, un ancien drogué et cocaïnomane. Il déclare : « ayant vécu tout cela moi-même, mon expérience de la dépendance me donne un aperçu et de l’empathie envers les autres qui ont le même problème.  »Il perçoit ainsi les cryptomonnaies comme un moyen qui permet aux gens de s’échapper d’eux-mêmes, dans un monde différent, car le monde dans lequel ils vivent ne leur plait pas.

Il explique également que « la première étape du traitement consiste à rejoindre d’autres toxicomanes en thérapie de groupe et à partager son histoire de vie. C’est ce qui les aide à s’identifier et à se rendre compte qu’ils ne sont pas seuls. »

 

Source: Clubic

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Continuer à utiliser ce site sans changer les paramètres de cookies ou cliquer sur "J'accepte" ci-dessous, revient à consentir à l'utilisation des cookies sur ce site.

Close